Aller au contenu

Padoue et street art : chasse aux œuvres dans les rues du centre

Au cœur de Padoue , parmi les rues étroites du centre, se trouve un trésor artistique à découvrir. Un labyrinthe de petites œuvres d'art , un kaléidoscope de couleurs et de formes qui peuplent les coins les plus inattendus de la ville. Padoue est une métropole où les artistes de rue ont laissé une marque indélébile, offrant aux visiteurs une expérience unique et inoubliable.

La découverte de ces œuvres d'art non traditionnelles ouvre les portes d'une visite innovante de Padoue qui ne prend pas seulement en compte les points d'intérêt les plus célèbres. Le street art de la ville se déploie naturellement dans des lieux inattendus et donne vie à une chasse au trésor vraiment intéressante avec des peintures murales pouvant atteindre jusqu'à 21 mètres de hauteur.

Le street art de Padoue

Les rues de Padoue sont un véritable musée à ciel ouvert, où le Street Art occupe une place centrale. Une seule journée ne suffit pas pour découvrir toutes les œuvres, grandes et petites, qui peuplent le cœur de la ville et ses environs, capturant l'attention et l'admiration de ceux qui les rencontrent. L'Arcella a toujours été un point de référence pour le Street Art à Padoue . Images partagées et innovantes, figures fantastiques et géométriques, visages communs et célèbres, jeunes et vieux de différentes races racontent l'identité, la culture et l'histoire de ce quartier. Malgré la façade grise des bâtiments, on ne peut ignorer l'activisme culturel et social qui imprègne ce quartier, avec des initiatives de régénération urbaine qui s'expriment également à travers le Street Art.

Et encore une fois, de splendides œuvres peuvent être trouvées à partir de la gare , le travail imposant de l'EAD Crew domine tout le survol de Borgomagno. Le Parc Piacentino se teinte des couleurs des œuvres de Made 514 et du EAD Crew. Via Buonarroti et Via Tiziano Minio prennent vie grâce aux œuvres des protagonistes de la première édition de la Biennale Street Art : Boogie, Bonato, Joys, Peeta.

Géométries, perspectives et peintures qui, activées par la lumière, purifient l'air de la pollution. Même la zone hospitalière de Padoue est riche en street art , dans ce lieu il est possible de trouver certaines des œuvres les plus emblématiques et intéressantes : à la salle de sport, Tony Gallo consacre une œuvre à "Tutti", représentant les multiples l'appartenance ethnique du quartier, tandis que MrFijodor critique le consumérisme et ses dérivés. A proximité, la plus longue fresque murale de Padoue (70 mètres), réalisée par Acme107 & SteReal, représente la rencontre entre la science et la foi avec deux figures emblématiques de la scène padouane : Galileo Galilei et San Carlo Borromeo. Dans le quartier de l’hôpital universitaire, d’imposantes peintures murales rappellent les thèmes de l’espoir et de la renaissance.

Deux figures émergent particulièrement dans cette scène artistique fervente : Kenny Random et Alessio-B , deux talents originaires de Padoue qui ont transformé la ville en scène de leurs visions créatives.

Andrea Coppo , dit Kenny Random, est souvent comparé au célèbre Banksy. Opérant dans l'ombre de la nuit. Ses œuvres sont comme des sortilèges, des messages d'amour et de paix qui se propagent dans l'air. Au contraire, Alessio-B, alias Alessio Bedin , ses créations sont conçues pour interagir avec les observateurs citoyens et sont reconnaissables entre mille : des scènes de joie et de douceur qui captivent le cœur.

Super Walls : la biennale du Street Art Festival

Le Festival biennal d'art de rue, connu sous le nom de Super Walls , anime la ville et a contribué à la création de nombreuses œuvres, dans le but de valoriser le tissu urbain à travers l'art, la beauté et la culture. Arcella, le quartier le plus peuplé de Padoue, est un exemple tangible de cette renaissance artistique et culturelle. Ses rues présentent un kaléidoscope d'expressions artistiques, depuis les œuvres disséminées derrière la gare jusqu'au quartier de San Carlo. À cette époque, non seulement la ville est colorée de nombreuses œuvres, mais aussi l'effervescence culturelle vécue dans ce lieu universitaire connaît sa splendeur maximale.

Conseils pratiques pour l'explorateur

Padoue est sans aucun doute une ville que tout amateur de Street Art devrait visiter au moins une fois dans sa vie. Cependant, il est bon de savoir qu’une seule journée ne suffit pas pour explorer pleinement ce monde fascinant. Au moins deux jours et un moyen de transport adéquat seront nécessaires pour s'immerger pleinement dans les rues colorées de Padoue et découvrir les nuances les plus cachées de sa culture artistique urbaine.

C'est précisément pour cette raison que séjourner dans cette ville universitaire animée devient presque un impératif pour ceux qui veulent la découvrir au maximum et peut-être aussi visiter un site classé au patrimoine de l'UNESCO comme le Jardin Botanique, l'un des jardins botaniques les plus riches et les plus beaux d'Europe. .

Bulletin

Entrez votre e-mail et restez informé des offres et réductions de dernière minute pour séjourner en Vénétie